Cyril Blanchard
Mentaliste et Coach de vie

Ce que tu dois savoir sur ton microbiote pour vivre sans maladies

Nutrition

Comprendre son Microbiote

Notre système digestif abrite pas moins de 10.000.000.000.000 micro-organismes, soit 2 à 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps. Cet ensemble de bactéries, virus,
parasites et champignons non pathogènes constitue notre microbiote intestinal (ou flore
intestinale).
Etude 2010 : 170 espèces bactériennes différentes.
Etude 2019 : 1952 espèces différentes.

C’est un écosystème en soi.

Son rôle est de mieux en mieux connu et les chercheurs tentent aujourd’hui de comprendre
les liens entre les déséquilibres du microbiote et certaines pathologies, en particulier les
maladies auto-immunes et inflammatoires.

microbiote-flore-intestinal-sante-bien-etre-bonheur-healthy

C’est un réservoir d’activité enzymatique essentiel à la digestion et à la physiologie humaine.
Grande influence sur la santé…. !

Ce qu’il faut bien comprendre...

Nous ne sommes que « l’hôte » de ce microbiote, de cet écosystème particulier.
Et à ce titre, c’est un extraordinaire exemple de collaboration (symbiose mutualiste), c’est-à-dire
une coopération entre différentes sortes d’organismes impliquant un avantage pour
chacun. Une relation gagnante-gagnante.
Pour info : le microbiome est l’aire biotique du microbiote, c’est l’ensemble des génomes des
bactéries. On parle de microbiome de la peau.

Que peut-on dire de l’influence du microbiote pour ce qui nous concerne : l’alimentation ?

Il permet au système digestif de fermenter les fibres alimentaires et de synthétiser les
vitamines essentielles.
En cas de dysbiose, ie de changement dans la composition ou la stabilité des populations
bactériennes de l’intestin, le microbiote peut être associé à des maladies métaboliques telles que : le diabète de type 2, l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, des maladies
inflammatoires chroniques de l’intestin (ex : Crohn), les allergies, le cancer colorectal.
Les recherches progressent, mais le microbiote reste mystérieux.
C’est pour cela qu’on entend fréquemment l’expression : 2ème cerveau
Système digestif : 500 Millions de neurones.
Système cérébral : 86/100 Milliards de neurones.
Le métagénome, ie le nombre de gènes du microbiote est au moins 150 fois supérieur à celui
de l’être humain : 22000 contre 3.3 Millions.

microbiote-flore-intestinal-sante-bien-etre-bonheur-healthymicrobiote-flore-intestinal-sante-bien-etre-bonheur-healthy

Comment prendre soin de son microbiote ?

L’alimentation influe fortement sur le microbiote.
La saisonnalité. Une étude de 2017 sur une population de chasseurs-cueilleurs (les Hadzas
de Tanzanie) a montré que l’alimentation saisonnière favorise le développement d’un
nombre plus important et d’une diversité supérieure des bactéries. Limitant probablement
certains risques de maladies (absence d’obésité, de maladies chroniques intestinales et de
cancer colorectal,….).

Les médicaments, notamment les antibiotiques, peuvent être néfastes pour le microbiote.
Connaître le microbiome d’une personne améliore significativement la précision de
prédiction (un des 4P de la médecine moderne….) pour nombres de traits humains comme :
le taux de glucose dans le sang (modulé par le microbiote), le risque d’obésité et ce bien
mieux que les modèles uniquement basés sur les données génétiques ou environnementales
de l’hôte.

microbiote-flore-intestinal-sante-bien-etre-bonheur-healthy
microbiote-flore-intestinal-sante-bien-etre-bonheur-healthy

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.