Cyril Blanchard
Mentaliste et Coach de vie

Avoir l’audace de réaliser ses rêves

10 Août 2022 Cyril Blanchard Coaching

Rêver de devenir chanteur, d’avoir une villa en bord de mer, de devenir sportif professionnel, de faire le tour du monde… Une chose est sûre : nous avons tous des rêves.

Malheureusement, bon nombre d’’entre eux n’en restent qu’à ce stade, sans jamais devenir réalité. Alors à qui la faute ? Le manque de chance ? Le manque de travail ? Le manque de motivation ? Ou peut-être un peu tout ça à la fois ?

 

J'ai écrit un article sur le sujet pour vous permettre de croire à votre tour en vos rêves...
Comme ATON, ancien membre du GIGN qui a bien fait de croire en ses rêves.

Comment réaliser ses rêves ?

Il n’y a évidemment pas de recette miracle pour réaliser un rêve, quel qu’il soit.

Mais il existe des moyens de mettre toutes les chances de son côté, de faire en sorte de le rendre possible, plus accessible.

Aton en est la preuve vivante.

Il avait deux rêves : faire partie du GIGN et devenir acteur de cinéma.

Le premier a été réalisé, le second est en passe de l’être.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec lui dans le cadre de mon podcast Champion de ma vie, dans lequel j’interviewe chaque semaine des gens au parcours inspirant. Il m’a raconté son parcours, et détaillé sa méthode, celle qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui.

Il nous livre de nombreux conseils sur comment s’accrocher à ses rêves, applicables dans notre vie de tous les jours : sortir de la posture de victime, adopter la méthode du chemin inverse et de la visualisation, ne pas essayer d’imiter le succès des autres mais s’en inspirer. Et surtout, travailler, être exigeant, être patient.

Ce sont tous ces conseils que nous allons résumer dans cet article.

Mais avant tout : un peu de contexte...

Le parcours d'ATON

Après avoir intégré la gendarmerie, Philippe B - qui se fait désormais surnommer Aton - est parvenu à rejoindre le GIGN. Il y aura passé 15 ans de sa vie et y aura occupé successivement les postes de chuteur opérationnel, instructeur de sport de combat, tireur d’élite, spécialiste explosif. Pendant ces 15 années, il aura été amené à participer à des missions d’une extrême complexité et dangerosité, à l’étranger (Kosovo, Irak), comme sur le sol français (notamment lors des attentats de Charlie Hebdo).

Ce rêve d’adolescent, qui a été réalisé, a ensuite laissé place à un second rêve : celui de devenir acteur de cinéma.

Il le poursuit actuellement, en travaillant d’arrache pied depuis de nombreuses années pour devenir l’acteur qu’il a toujours rêvé d’être, et a déjà réussi à obtenir des rôles dans des séries et long-métrages.

2 rêves réalisés ou en passe de l’être, c’est assez rare pour être souligné. Voilà donc les conseils d’Aton pour se fixer et atteindre ses objectifs.

Avant tout : faire en sorte de se sentir à sa place, bien dans sa peau

Aton avoue avoir ressenti un sentiment d’injustice dans sa jeunesse, car il notamment a été pris comme bouc émissaire par certains de ses camarades de classe. Il a donc fallu pour lui sortir petit à petit de la “posture de victime”.

Il estime que ce processus s’est décomposés en 4 étapes :

1. Se reconnecter avec son corps pour se protéger

À 13 ans, son père décide de l’inscrire au karaté : c’est une révélation pour lui. Par la suite, il se muscle pour développer son enveloppe corporelle, et se sentir mieux protégé. Il m’a d’ailleurs expliqué cela lors de notre échange : “L’idée c’est de ranger dans un coffre fort, donc mon corps, ce que j’ai de plus précieux : ma sensibilité”.

2. Se connecter à son environnement

Il faut savoir constamment se remettre en question, écouter et se connecter à son environnement, pour déceler ce qu’Aton appelle les fréquences collectives, autrement dit le sentiment général de la société, ou à moindre échelle, de son entourage.

3. Comprendre l’environnement et l’accepter

Lorsque vous vous connectez à votre environnement, il est possible que les fréquences collectives que vous ressentez ne vous correspondent pas.
Par exemple, vous avez une opinion qui diverge de ce que vous entendez autour de vous. L’important est de comprendre l’opinion divergente, l’accueillir sans la juger, mais sans se soumettre à elle non plus. L’idée est de se dire “je peux écouter les fréquences collectives, les accepter, les assimiler, mais sans pour autant m’y contraindre”.

4. Trouver sa place

Une fois que vous avez compris l’environnement qui vous entoure, il s’agit ensuite de faire les bons choix et de trouver sa place dans cet environnement.

Je me sens fort, j’ai conscience de l’environnement qui m’entoure, je le comprends, je l’accepte, et je suis maintenant assez fort pour y trouver ma place en fonction de mes aspirations.

Il s’agit ici de l'approche qui a permis à Aton de se sentir mieux, mais le processus peut être bien différent pour vous. Chacun doit évaluer les étapes qui lui permettront de sortir de la posture de victime. C’est en tout cas, bien souvent, la première étape qui permet de se sentir serein à l’idée de tenter d’accomplir ses rêves.

Une fois cette étape franchie, Aton a mis a adopté une méthode pour lui permettre de se rapprocher de ses rêves.

Voici ses conseils.

Les rêves d'Aton se sont réalisés

6 conseils pour atteindre son objectif / rêve

1. Être exigeant dans son travail

Il peut s’agir d’une évidence pour certains, mais l’exigence est le critère numéro un pour pouvoir atteindre ses objectifs les plus ambitieux. Être exigeant sur la qualité de son travail est un pré-requis à la réussite, et parvenir à maintenir son niveau d’exigence dans le temps l’est d’autant plus. Comme le souligne Aton, il faut énormément travailler, être perfectionniste, ne pas se satisfaire facilement.

2. Être patient

Aton le dit-lui même “être un bon opérationnel au GIGN, ça prend entre 4 et 6 ans, il faut être patient”. De même, il a commencé à préparer son virage vers le cinéma 5 ans avant de mettre fin à sa carrière au GIGN, en allant prendre des cours du soir, en se rendant sur des tournages pour observer, etc. Maîtriser son art ou sa discipline prend du temps, voilà pourquoi il faut s’armer de patience, et ne pas attendre à ce que son rêve se réalise en quelques semaines ou quelques mois.

3. Être déterminé

Dans sa quête pour devenir acteur, Aton est ultra déterminé. Un exemple parlant : il a été prêt à prendre 15kg en 2 mois pour… 2 jours de tournage. Cela en dit long sur sa détermination, et explique en partie comment il arrive à atteindre régulièrement ses objectifs.

Soyez déterminés, soyez prêts à tout donner si vous estimez que votre rêve en vaut la peine !

Tips !
Posez vous la question : "qu'est ce que je suis prêt à sacrifier pour voir mon rêve s'accomplir ?" 

Si la réponse est "Rien"... votre rêve ne fait pas assez sens pour vous. Revoyez la copie !

4. Visualiser ses objectifs (méthode du chemin inversé)

Le syndrome de l’imposteur est courant quand on se lance sérieusement dans une discipline, quelle qu’elle soit. Pour la contrer, visualisez vos objectifs comme s’ils étaient déjà atteints. Vous souhaitez être un chanteur ? Imaginez vous une situation très concrète dans le futur, dans laquelle vous obtenez votre premier disque d’or, par exemple. C’est ce qu’on appelle la méthode du chemin inversé, dont Aton parle dans son TEDx (à regarder ici). Cela vous redonnera un élan de motivation.

5. Ne pas fantasmer

L’un des meilleurs conseils qu’Aton ait reçu ses dernières années est de ne pas “fantasmer” une situation idéale. Ce conseil lui a été prodigué par une pointure du cinéma français, Daniel Auteuil, sur un plateau de tournage. Aton explique qu’en apprenant son texte pour ce tournage, il s’imaginait déjà en train de le jouer en plateau, avec les intonations, l’émotion, ou encore le placement potentiel des caméras.

Or, le jour J, l’organisation du plateau n’était pas du tout comme il l’avait imaginé. Cela l’a déstabilisé. “Tu t’es fait un film dans le film”, c’est ce que lui a dit Daniel Auteuil, qui lui se contente d’apprendre son texte par coeur et de le maîtriser sur le bout des doigts, sans jamais se projeter ni “fantasmer” le tournage. Il s’adapte le moment venu à ce que souhaite voir le réalisateur.

Cet exemple peut s’appliquer à de nombreuses situations. Il ne faut pas fantasmer son rêve, sous peine d’être frustré ou déstabilisé s’il ne produit pas exactement les effets désirés.

6. S’inspirer des succès des autres en les adaptant à soi-même

Durant notre échange, Aton a prononcé cette métaphore que j’ai trouvée très pertinente : “tu peux regarder ma copie, mais ne fais pas la même rédaction”. Autrement dit, pour réaliser ton rêve et atteindre tes objectifs, tu peux et tu dois t’inspirer du succès d’autres personnes. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de cet article. Mais il faut bien garder en tête que chaque personne doit trouver son propre chemin qui le mènera à sa propre définition du succès. Il y a probablement beaucoup d’éléments desquels s’inspirer dans le parcours d’Aton, ou d’autres personnalités qui sont parvenues à réaliser leur rêve, mais il faudra les adapter à ton objectif, à ton profil, à ton parcours pour qu’ils puissent être réellement efficaces.

Si tu souhaites en savoir plus sur le parcours d’Aton, son quotidien au GIGN, sa nouvelle carrière d’acteur, et ses conseils pour atteindre tes objectifs, je t’invite à découvrir notre échange ici en vidéo ou en podcast.


Articles similaires

Derniers articles

Connecter son esprit et son corps pour vivre mieux

Les secrets de la tranformation de Mathieu Blanchard

Avoir l’audace de réaliser ses rêves

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.