Cyril Blanchard
Mentaliste et Coach de vie

Courir sans s'essouffler

Performances

Mes quelques conseils pour éviter de s'essouffler pendant la course !

Très souvent on entend dire que la course c'est dur, simplement parce que l'on se trouve essoufflé en quelques minutes de course !

Je vois trop souvent des personnes courir trop vite et qui font souffrir leur corps avec de mauvaises postures...

Et bien aujourd'hui, je vous donne quelques conseils pour éviter l'essoufflement et surtout profiter de votre course, parce que vous obtiendrez beaucoup plus de résultats en apprenant les bonnes techniques de la course !

S'échauffer avant d'aller courir :

Comme dans tous les sports, l'échauffement est un élément important pour éviter de se froisser un muscle et faire comprendre à votre corps qu'il va effectuer un effort physique. L'échauffement est encore plus important si vous courrez en hiver, dans le froid car il faut chauffer vos muscles.

 

Pour vous échauffer, il vous suffit de démarrer votre séance par un jogging léger de 10 minutes. Courrez tranquillement comme si vous faisiez une balade, ça vous permettra de chauffer votre température corporelle et de faire pomper votre sang. Vous pouvez aussi ajouter au préalable quelques étirements doux pour optimiser votre échauffement.

 

Apprendre à courir sans s'essouffler

La manière de courir

Votre posture et le balancement des bras pendant la course

Pour que votre course soit efficace et que vous ne soyez pas essoufflé, tenez vous bien droit en vous penchant très sensiblement vers l'avant. Cette position vous permettra de respirer plus facilement, d'éviter la compression de votre diaphragme et de porter votre inertie vers l'avant.

Laissez aussi vos bras se balancer de manière naturelle, tout en portant votre attention sur les coudes vers l'arrière. C'est un mouvement qui vous permettra de vous propulser naturellement vers l'avant et donc de moins solliciter vos jambes ! De cette manière votre course sera plus efficace et moins épuisante !

Votre respiration pendant la course

Dans un premier temps, respirez par le ventre plutôt que par la poitrine, ça vous évitera un point de côté (qui arrive régulièrement lorsque la respiration est trop rapide ou saccadée) car la respiration du ventre permettra à vos poumons d'avoir plus d'espace et de se dilater plus facilement.

Courir à son rythme

Pour savoir si votre cadence est bonne, il faut que lorsque vous courez, vous puissiez tenir une conversation, avec des phrases complètes et non quelques mots. Si vous parlez correctement c'est que vous avez trouvé votre rythme. Si jamais ce n'est pas le cas et que vous sentez votre souffle couper, il faut que vous ralentissiez voir faites une pause et marchez. Dès que votre souffle revient à la normale, reprenez votre course.

L'endurance à la vitesse

Enfin, pour avoir des retours efficaces et voir une amélioration lors de votre course, il faut privilégier l'endurance à la rapidité. Vous arriverez mieux à gérer votre respiration si vous courez doucement et à votre rythme plutôt que de favoriser la vitesse.

Dans ce cas, vous pourrez courir sur une certaine distance sans être essoufflé. Par la suite, vous pourrez augmenter votre cadence en accélérant votre rythme tout en respectant les mêmes règles au niveau de la respiration.

Auteur : Cyril Blanchard

Conférencier - Coach - Mentalisme 

Une question, un conseil ou une demande ?


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.