Cyril Blanchard
Mentaliste et Coach de vie

3 clés pour soigner ses douleurs de manière naturelle et prévenir les blessures

19 Juil 2022 Cyril Blanchard Nutrition - santé

Qu’elles soient chroniques ou causées par des blessures, les douleurs ont une fâcheuse tendance à venir entacher les carrières sportives, d’amateurs comme de professionnels.

Pourtant, on ne se pose que trop rarement la question de la cause réelle de ces blessures, et surtout de la manière dont on peut les anticiper et les prévenir.

Le réflexe bien trop fréquent lorsqu’une douleur se déclenche, c’est de la soigner.
Comment ? En allant chez un médecin, qui va tenter d’en comprendre la cause en quelques minutes, en vous écoutant décrire la douleur comme vous le pouvez (pas si facile de mettre des mots sur une douleur).

Il vous prescrira probablement un anti-inflammatoire pour que la douleur s’estompe (momentanément) et que vous puissiez reprendre votre activité sportive.

Mais il existe des alternatives !

Si on arrêtait par exemple de ne soigner que les symptômes et qu’on se concentrait plutôt sur la prévention de ces douleurs, en amont ?
Si on faisait plutôt en sorte d’agir sur le long terme sur ces douleurs, plutôt que de ne faire que les soulager temporairement ?

C’est l’objet de la discussion que j’ai eue avec Agnès Crochemar-Galou, pharmacienne en officine, joueuse de volleyball qui a évolué au Stade Français, et fondatrice de Natiyé, marque de soins sportifs naturels à base de plantes des Antilles.

Elle vous livre dans cet article les 3 clés pour soigner les douleurs et prévenir les blessures de manière naturelle. Et si vous souhaitez découvrir notre échange en intégralité, c’est juste ici

À la fois docteur en pharmacie, et joueuse de volleyball de haut niveau souffrante d’une douleur chronique au genou, Agnès s’est naturellement intéressée de près à la prise en charge des douleurs de manière naturelle, via, entre autres, la phytothérapie (soin par les plantes).

Durant ses études, elle part même en Chine pour s’inspirer de la médecine traditionnelle chinoise, dont les préceptes se basent avant tout sur le soin par les plantes et la prévention, là où la médecine occidentale est encore “trop axée sur le symptôme plutôt que sur les causes globales” selon elle.

Voici les 3 clés qu’elle nous livre pour soigner les douleurs et prévenir les blessures :

#1 Comprendre la cause réelle de vos douleurs

Ce conseil peut paraître bateau, en réalité il s’agit du plus important. Il faut prendre le temps de comprendre ce que l’on a réellement, mettre des mots concrets sur nos douleurs et nos ressentis.

Agnès ne cesse de le répéter, “le corps est une machine complexe qui fonctionne en harmonie”. Cette notion est primordiale, il faut bien comprendre qu’une douleur n’est jamais isolée, car le corps est une machine composé de rouages connectés les uns aux autres.

En gardant cette idée en tête, on comprend rapidement que la cause des douleurs peut en réalité être un ensemble de petites choses agissant sur différentes parties du corps. De la nutrition, à l’hydratation, en passant par le sommeil ou encore l’équilibre musculaire, tous ces éléments peuvent jouer un rôle sur l’apparition de douleurs, particulièrement s’ils se combinent (je mange mal + je dors mal + je ne bois pas assez = risque de douleurs maximisé)

Par exemple, une douleur localisée au genou peut trouver sa source ailleurs. Si vous ne soignez que le symptôme, sans vous occuper de la cause profonde, la douleur finira probablement par revenir tôt ou tard.

Pour comprendre la cause réelle de vos douleurs, n’hésitez pas à prendre du recul. Changez d’air, faites des exercices physiologiques quotidiens et/ou de respiration. Apprenez à mieux écouter votre corps en continu.

Les omega3

#2 Consommer des Oméga 3 et du magnésium

a) Les oméga 3

Agnès insiste particulièrement sur ce point : “Il faut mettre des oméga 3 dans son assiette. Ils participent à la prévention des douleurs. C’est du bon gras, qui permet de maintenir nos os et notre système cardio-vasculaire en bonne santé, et qui a des propriétés inflammatoires.”

Elle ajoute “un manque d’oméga 3 ne se verra pas forcément au quotidien, il n’y a pas vraiment de signes ou de symptômes comme ce serait le cas pour une carence en fer. Néanmoins, en manque d’oméga 3, les troubles ou états dépressifs se font d’autant plus ressentir, on peut éprouver un désintérêt pour ce qu’on aime faire généralement par exemple”.

Que manger pour faire le plein d’oméga 3 ?

  • Des poissons gras (thon, saumon, maquereau, sardine etc.),
  • des noix,
  • des graines,
  • des légumes à feuilles vertes (mâche, cresson chou etc...)

b) Le magnésium

Le magnésium intervient dans les réactions musculaires, il participe en réalité au déclenchement de la contraction musculaire. Or, la contraction musculaire à l’effort va permettre de protéger, entre autres, les articulations, souvent sujettes à des douleurs.

“Lorsque l’on a a une carence en magnésium, on peut devenir très irritable, on a la paupière qui saute, des crampes… Il est important de savoir que plus on est fatigué et stressé, plus on perd du magnésium.”

Que manger pour faire le plein de magnésium ?

  • Du chocolat,
  • des noix,
  • des graines de sésame,
  • des amandes.
harmonie, santé, blessure, prévention, alimentation, soin de soi

#3 Boire beaucoup d’eau
(on ne le dit jamais assez ! )

Les bienfaits de l’hydratation ne font de doute pour personne. Du moins on l’espère !

A l’âge adulte, l’être humain est composé entre 60 et 70% d’eau. Avec l’âge, la quantité d’eau dans le corps diminue. De ce fait, il est de plus en plus important de boire. Pourquoi ?

Parce que l’eau permet, entre autres, de :

  • réguler la température du corps
  • maintenir le volume de sang dans le corps
  • éliminer les déchets par les urines (si vos urines sont foncées, c’est déjà un premier signe de déshydratation)

Il existe encore de nombreux autres bienfaits liés à l’hydratation. Tous ces éléments permettent de prévenir certaines douleurs. Par exemple, les douleurs liées aux disques inter-vertébraux sont souvent causées par une déshydratation.

Apprenez donc à boire régulièrement. Prenez une gourde ou une bouteille avec vous, cela vous permet de quantifier ce que vous buvez (plutôt que de boire au verre).

Conclusion

Le corps fonctionne en harmonie. C’est la toute première chose à comprendre pour arriver à mieux s’écouter, et donc à mieux prévenir les douleurs et les blessures. Mais cela passe aussi et surtout par agir sur de nombreux facteurs simultanément, avec la nutrition et l’hydratation en priorité. “Mettez du diesel dans une voiture essence, ça ne fonctionne pas. Le corps humain, c’est pareil, si on apporte que des mauvais aliments, sur le long terme on n’avancera plus” nous dit Agnès. Pensez donc à soigner votre nutrition (lien vers l’article nutrition de guillaume) en consommant notamment des Oméga 3 et du magnésium.

Petit conseil supplémentaire : pensez à vous mettre en mouvement lorsque vous souffrez d’une douleur chronique. Ça n’a l’air de rien, mais plus on bouge, plus le corps se remuscle et s’assouplit, ce qui pourra faire diminuer votre douleur.

Vous pouvez également adapter votre récupération en fonction de vos efforts, avec des crèmes naturelles et des compléments alimentaires naturels.

C’est d’ailleurs le but Natiyé, la marque créée par Agnès, qui propose des soins et produits pour la récupération 100% naturels.

Pour une demande de contact, remplir le formulaire :

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Derniers articles

Avoir l’audace de réaliser ses rêves

3 clés pour soigner ses douleurs de manière naturelle et prévenir les blessures

Les 3 erreurs à ne pas commettre lors de sa préparation à un ultra-trail

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.