-

-

On ne peut réussir de grands projets sans amour

Si tu doutes encore du pouvoir de l’amour et des émotions, je te raconte pourquoi j’y crois autant…

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». Ce proverbe de Confucius bien connu implique que l’on mette l’émotion et la passion au cœur de son entreprise. Or la réalité c’est que les sentiments n’ont pas vraiment leur place dans le management et les négociations. Et c’est une grossière erreur de mettre de côté ce paramètre, surtout quand la situation se durcit et que les enjeux sont de plus en plus élevés...

Le vendredi 24 juin 2016, les Anglais votent en faveur du Brexit pendant que le premier français traverse la Manche à la nage et en termine avec l’Enduroman. Un anglo-saxon perd son record et je deviens le recordman de l’épreuve en moins de 60h, convaincu que sans amour, rien n’aurait été possible.

67

Je vous laisse imaginer la scène que je vais vous raconter. Après avoir couru 140km pendant 18 heures, je me restaure et me refais une santé. Six heures plus tard, je suis dans une eau à 14 degrés, il fait nuit et je quitte les cotes anglaises pour plus de 40km de nage. Les méduses me piquent le visage, ça brule. Les vagues me font tanguer et avaler des bols d’eau qui m’arrachent la gorge. Une tempête de deux heures m’entame le mental au point que je pense abandonner ayant à peine parcouru dix kilomètres. Au bout de six heures de nage, mes jambes sont frigorifiées à tel point que je ne sens plus mes membres inférieurs. Mes sphincters sont paralysés et j’éprouve les plus grandes difficultés à uriner. C’est une douleur insoutenable qui m’envahit au niveau des adducteurs et qui m’accompagne en permanence. J’évolue avec tous ces paramètres qui entament au plus haut point ma résistance physique. Je ressens un besoin profond d’être rassuré en permanence par mon meilleur ami Patrick qui me restaure toutes les 15 minutes. Je crois avoir fait le plus dur lorsque je commence à percevoir au loin les cotes françaises. Et c’est à ce moment précis que je commets une énorme erreur. La tentation à laquelle il ne faut pas se soumettre est trop forte : j’écoute le chant des sirènes et regarde derrière moi pour me rassurer sur le chemin parcouru. Et quelle désillusion ! Les côtes anglaises sont si proches de moi. Mon corps est à bout de force et mon mental plus qu’entamé. Pendant plus de trois heures, je progresse tel un automate. Mon corps et mon mental ne répondent à aucun critère objectif. J’ai beau m’être préparé pendant des mois avec d’énormes volumes d’entrainement et m’être conditionné de nombreuses heures mentalement par des séances d’autohypnose, je ne peux croire qu’il n’y a pas d’autres forces qui me poussent à nager. Quand j’arrive à l’approche des côtes françaises, je suis pris à nouveau d’une cruelle désillusion. L’inversion de courant s’opère au large du Cap Gris nez et je sais que je vais devoir affronter de forts courants pendant au moins deux heures. Je nage depuis douze heures. Je suis à bout de force et je pense à toutes ces personnes qui m’ont accompagnées : la famille, les amis, les coachs, les sponsors… toutes celles et ceux qui croient en moi. Je pense à celui qui m’a transmis le feu sacré, mon ami Philippe Croizon pour qui « tout est possible ». J'imagine sa voix me crier « Allez Cyril ». Tout le monde me porte et cette énergie me permet de tourner les bras. La nage est abominable et les pilotes anglais dans leur grande bonté me tendent un thé bien chaud et bien sucré. L’eau chaude envahit mon corps et circule dans chacun de mes membres. Je retrouve la force de battre des jambes, mes épaules arrivant péniblement à faire tourner mes bras. Mes mains sont crampées, mes avant-bras tétanisés et mes dessous de bras brulés par la combinaison et le sel. Ma langue elle aussi est inflammée comme ma gorge et il m’est difficile de respirer. Mes amis Patrick et Nacime me scandent en permanence « allez Cyril » « lâche rien ». Ils m’envoient la musique de « feeling good » au travers du porte-voix. Mais au bout de 14 heures d’effort j’en arrive à l’idée de renoncer : feeling pas good ! J’aperçois le second bateau d’assistance au loin avec Laurence à bord. Je quitte un temps le bateau d’arbitrage pour espérer que Laurence comprenne ma souffrance et qu’elle me délivre de cet enfer. Le temps s’arrête et il n’y a plus qu’elle et moi. Nos regards ne font qu’un. Je lui parle en lui exprimant mon épuisement absolu mais mes mots ne l’atteignent pas. Elle est remplie d’amour et de fierté. Elle m’encourage et m’invite à rejoindre la plage de Sangatte qui n’est plus très loin. Et c’est précisément à ce moment que la victoire se joue. Ce moment où tout aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Cet instant qui dure une fraction de seconde où le corps et la tête ne sont plus qu’aux dépends d’une émotion qui va tout faire basculer. Et cette dose d’amour qu’elle m’envoie, je la ressens : elle traverse tout mon corps et transcende mon âme. Je ne suis plus conscient de rien : c’est cette énergie qui m’a envahi, qui guide mes mouvements et qui inexorablement me ramène tel un aimant vers la plage. Je peux sentir la houle, toucher le sable avec mes doigts, puis mes pieds. Je titube, je marche à quatre pattes, je suis enfin arrivé. Victoire !

C l 1

En traversant la Manche à la nage, comme dans tant d’autres épreuves de la vie, il faut avoir un mental conditionné et un corps préparé. Mais mon mental et mon corps ont failli et tous les deux ils m’ont trahi.

Pourquoi ? Car ils ne sont pas aussi puissants que les émotions. Elles sont une source inépuisable d’énergie. Et nous nous en servons si peu.

Pourquoi ? Parce qu’on nous apprend très tôt à nous en méfier et qu’on a peur de se tromper. Et comme on a peur, on se protège. Qui n’a jamais essuyé le refus d’un coup de cœur ? Et le cœur brisé de s’être promis de ne plus jamais aimer car ça fait mal !

Alors quelle est la recette pour réussir en amour ? Et pouvoir ainsi disposer d’une énergie inépuisable pour réaliser ses projets ?

Je vous donne rendez-vous le 19 janvier 2019 pour un talk exceptionnel au cours duquel je partagerai avec vous ma recette et l'unique enseignement qu'il faut retenir pour aller au bout de ses rêves.

Yalla Yalla !

entrepreneur performance epanouissement amour réussite